Verhoeven Trains de Chenilles en ligne | Blog | Une chenille en…
Marques de qualité Berco et VemaTrack
Prix imbattables

Une chenille en caoutchouc cassée... et maintenant ?

Nous avons tous déjà connu ça, une chenille en caoutchouc déchirée et il faut la remplacer. Mais comment le faire correctement ? Tout d’abord, vous regardez les pignons ; si ceux-ci ne sont pas encore en pointe, vous allez sans doute vous dire que vous pouvez continuer à les utiliser avec de nouvelles chenilles en caoutchouc. Vous commandez alors un ensemble de chenilles puis, après une période beaucoup trop brève, une plaque de la chenille en caoutchouc découpe la chenille ou celle-ci se désolidarise tout le temps de la machine. Votre première réaction sera généralement : « Cette chenille en caoutchouc est vraiment de mauvaise qualité ! ».

Mais est-ce correct ? Le problème se situe-t-il vraiment au niveau de la chenille ? Ou peut-être une petite dépense supplémentaire lors du remplacement de la chenille en caoutchouc vous aurait-elle permis d’éviter ces problèmes ?

Hauteur de dégagement suffisante

Le problème, c’est qu’on se contente souvent d’examiner uniquement la pièce défectueuse, à savoir la chenille en caoutchouc. En effet, la cause de la rupture peut également se situer au niveau d’autres parties du train de chenilles. Comme tout engin à entraînement par chaînes, le train de roulement d’une mini-pelle possède également une hauteur de dégagement. Celle-ci est déterminée par le diamètre de la bande de roulement des rouleaux inférieurs ainsi que par la hauteur des cames. La présence d’une hauteur de dégagement fait en sorte que l’entraînement et la roue avant ne doivent pas supporter le poids de la machine. La roue avant doit pouvoir se déplacer vers l’avant et vers l’arrière à l’intérieur de son dispositif de guidage, pour le cas où quelque chose se placerait entre la chenille et les autres pièces du train de chenilles. L’entraînement, à savoir la partie la plus résistante et la plus onéreuse du train de roulement, ne doit par conséquent pas supporter le poids de la machine.

Rubbertrack


Dimensions extrêmes pour utilisation

Les livrets de grue des machines mentionnent généralement dans quelle mesure les pièces peuvent s’user à l’intérieur de leurs bandes de roulement. Par exemple, pour une mini-pelle de 1,6 tonne, une usure de 2,5 mm sur la bande de roulement correspond à une usure de 100 %. La hauteur de dégagement est également très faible dans le cas d’une mini-pelle. Sur certaines machines de la marque Takeuchi, on peut abaisser le galet de roulement dans le but de créer une hauteur de dégagement plus importante. Cette solution permet ainsi d’utiliser les galets de roulement et les chenilles plus longtemps, en offrant la hauteur de dégagement nécessaire à l’entraînement et aux roues avant. Les livrets de grue de ces machines indiquent par ailleurs que le rouleau ou la roue avant doit être remplacé pour une usure des bandes de roulement correspondant à un nombre de millimètres donné.

Avant et maintenant

Rubbertrack

Par le passé, les pignons étaient pointus car ils s’usaient en même temps que les inserts des chenilles en caoutchouc. On compte en moyenne environ 40 inserts dans une chenille en caoutchouc à pas allongé. Les inserts sont les axes solidaires des plaques de renforcement de la chenille. On trouve actuellement encore des chenilles en caoutchouc à pas allongé sur les chargeuses à direction à glissement qui possèdent un type de châssis complètement différent de celui des excavatrices classiques. Les chenilles en caoutchouc des excavatrices sont pratiquement toutes à pas raccourci. On compte actuellement en moyenne 80 inserts dans une chenille de même circonférence qu’une chenille à pas raccourci de 40 inserts.

Cela signifie également que là où auparavant, un creux restait sans pignon d’entraînement de la chenille, maintenant, tous les creux sont utilisés. Par conséquent, les pignons s’usent maintenant moins à l’avant et à l’arrière de la denture, ce qui était auparavant le cas avec une chenille en caoutchouc à pas raccourci. Le pignon s’use dès lors davantage dans la profondeur des creux. On constate ainsi la présence de moins en moins de dentures pointues, mais il est en revanche plus courant que des parties soient éjectées des dentures lorsque les pignons restent montés trop longtemps.

Short pitch
Long pitch


Mesurer, c’est connaître

Rubbertrack

Il est ainsi de plus en plus difficile de déterminer visuellement à quel moment les autres parties du train de chenilles doivent être remplacées. Nous pouvons vous indiquer gratuitement, quelles parties vous devriez remplacer et lesquelles non. Toutes les pièces du train de chenilles peuvent ainsi être inspectées et évaluées sans frais, sur la base de la liste d’usure de chaque composant. Vous obtiendrez alors une image de l’état d’usure sur la base de laquelle nous pourrons vous donner des conseils appropriés, selon vos souhaits. La mise à l’arrêt est le poste de dépenses le plus important pour une machine et passer de deux arrêts à un seul permet déjà de réaliser rapidement des économies.

Vous trouverez chez Verhoeven Trains de chenilles des conseils judicieux, des produits de qualité supérieure ainsi que l’assistance dont vous avez besoin.

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Délégué Commercial Trains de chenilles & Pièces d’équipement

Danny Knippenberg

Délégué Commercial Trains de chenilles & Pièces d’équipement

Rayon: Belgique Nord

À la recherche d’une pièce pour votre train de chenilles ?

Rechercher